Pourquoi les PME françaises ont-elles besoin des réseaux sociaux ?

Une récente étude de l’institut de sondages français OpinionWay nous le prouve de manière implacable : les PME françaises ne sont pas friandes des réseaux sociaux et ne voient pas bien la valeur ajoutée que ces derniers peuvent avoir par rapport à leur activité.

Comme le souligne Clément Bohic du site d’informations web ITespresso le taux de non-utilisation de ces outils par les dirigeants de PME interrogés par l’institut de sondages est plutôt élevé : plus de 40 % n’utilisent pas Facebook  et 50 % ne sont pas sur Linkedin. Le sommet est atteint par Twitter, le réseau de microblogging ne parvient à obtenir que 18 % des sondés.

presentation-powerpoint

 

Usages professionnels et personnels des réseaux sociaux en PME

Il ressort également de manière éloquente du sondage d’OpinionWay que les usages professionnels des géants du réseautage social mixte que sont Facebook et Twitter posent question à ces dirigeants, dans la mesure où l’usage personnel reste majoritaire pour ceux qui sont déjà utilisateurs.

Ainsi, si 49 % des sondés disent utiliser Facebook à la fois personnellement et professionnellement (53 % pour Twitter), c’est 47 % d’entre eux qui disent n’utiliser le réseau social qu’à titre personnel contre 4 % seulement à titre purement professionnel. Pour Twitter, le rapport est le même (38 % et 9 % respectivement).

presentation-powerpoint-2

Il n’y a pas que des jeunes sur Facebook !

C’est le genre de phases que l’on entend de plus en plus souvent. A en croire certains, les personnes du 3ème et 4ème âge seraient désormais légion sur le démiurge du web californien. Pourtant, les dirigeants de PME interrogés dans le sondage qui utilisent Facebook sont majoritairement jeunes (moins de 34 ans pour la tranche la plus utilisatrice hebdomadairement).

presentation-powerpoint-3

 

Qu’en déduire au final ?

En ces temps où la visibilité et l’animation des communautés sur les réseaux sociaux semblent être devenus incontournables, il est intéressant de voir que le monde de l’entreprise, en particulier des PME/ETI, qui sont celles qui créent de l’emploi et de la valeur, semblent encore éloigné des préconisations du Marketing Digital.

Quand plus de 40 % des entreprises françaises de moins de 50 salariés n’ont pas encore de site web il apparaît complexe de « mettre la charrue avant les boeufs » en leur faisant comprendre qu’une présence professionnelle de leur entreprise sur les réseaux sociaux serait une très bonne vitrine marketing.

C’est pourtant le travail auquel se livrent de nombreuses agences web et agences de communication digitale. Sans doute l’accent a-t-il trop été mis sur les outils et pas assez sur la stratégie des entreprises. Rappeler que l’outil n’est rien sans l’homme, et qu’il importe que les professionnels du web soient pédagogues et didactiques, sans donner l’impression de « l’injonction qui vient d’en haut ». Le chantier est ouvert…

Pour aller plus loin : http://ow.ly/ngqJ305XIf9

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *