Google+ : travailler la visibilité et la stratégie des contenus

Google, en mettant en place #Google+, n’a pas voulu refaire ses erreurs. Nous nous souvenons des échecs de Google Wave. Google+ dès le départ séduit par son interface et sa logique intuitive, ce qui le démarque d’un Facebook de plus en plus complexe à mesure qu’il s’étoffe d’options et de fonctionnalités.

Google+ devient doucement un outil incontournable pour la stratégie de #visibilité :

Pour que Google+ devienne incontournable, Google l’implante dans son système. Il le lie ainsi à ses applications et au moteur de recherche, permettant à son réseau social d’afficher des requêtes précises. Ce qui était, à nos yeux au départ, qu’une ultime tentative de Google vers le social, devient de plus en plus le centre de sa stratégie. La dernière étape vient d’être franchie il y a quelques temps en permettant aux blogs d’afficher les commentaires de G+ directement sur leurs articles (dans Blogger, lire ça et WordPress). Google, dans sa volonté de mettre en valeur les contenus intéressants, favorise les stratégies de contenus (textes, images, vidéos, sons…). Nous allons voir les avantages de G+ dans la mise en place de cette stratégie.

Le réseau social de Google n’a peut-être pas un milliard de membres, mais comme il est intégré aux différents services de Google, il demeure important dans une stratégie de rayonnement sur le web.

Benoit Descary
http://www.generationinc.com/technologie/20130307-art-google-outil-essentiel-pme-ressorte/

Suite à la présentation des nouveautés Google du 15 mai 2013, Google+ se voit mis à jour graphiquement et de nouvelles fonctions apparaissent. Je vous laisse les découvrir sur ces blogs : http://www.frandroid.com/actualites-generales/141458_google-soffre-une-importante-mise-a-jour-avec-43-nouveautes (merci @toniodelaconcha) ou http://www.mediassociaux.fr/2013/05/16/le-nouveau-google-debarque-ce-quil-faut-retenir/ en attendant un article future si ces fonctions améliorent le référencement et la visibilité.

Présentation de Google+

Comme pour #Facebook, il existe des comptes représentant normalement une personne physique et des pages représentant des structures. Il y a aussi des communautés, pendant des groupes de Facebook.

Mettre en valeur les contenus dans Google+

Même si Facebook s’y met doucement, la principale différence aujourd’hui entre les deux est que G+ permet de trouver des contenus et de les diffuser au-delà de son cadre. Le moteur de recherche de G+ nous permet de trouver non pas uniquement des groupes, des personnes ou des pages mais bien des contenus partagés. Nous pouvons donc suivre des personnes grâce aux contenus qu’ils partagent et non pas seulement sur leur nom ou leurs amis en communs. Les contenus étant référencés, il faut les travailler selon les règles “classiques” :

  • optimiser le contenu ;
  • ajouter éventuellement des gras (<b> et non <strong>), des italiques (<i>) ou des barrés (<s>) ;
    Pour la saisie : *texte en gras* et _texte en italique_ (voir sur le blog du modérateur)
  • mettre des liens en dofollow ;
  • sur les contenus liés venant de nos sites : optimiser les titres de ces liens pour mettre en valeur thématiques (mots clés).

Mettre en valeur les auteurs

Nous voyons de plus en plus apparaître dans les liens proposés par Google, la photo et le lien G+ de l’auteur. Cette révolution est bien plus importante qu’elle ne le laisse paraître. La mise en valeur des auteurs procède d’une volonté de Google de donner une plus grande visibilité aux auteurs. Les sites à fort contenu éditorial aurait tendance à ne pas vouloir mettre en valeur l’auteur, celui-ci ne devant pas passer devant la structure. Cela semble un mauvais calcul des structures qui envisagent la visibilité que dans la perspective unique de leur “marque”. La visibilité (et donc la stratégie des contenus qui en découlent) ne se limite pas au nom d’une structure. Tout comme une structure pourra apparaître dans le moteur de recherche aussi bien par le biais de ses sites, les comptes des employés sur les réseaux sociaux (Facebook, G+, Twitter, LinkedIn, Viadeo…) y participeront aussi si la structure est mentionnée dans leur profil – ce qui est fortement conseillé sur des profils professionnels. Un internaute, en cherchant une personne, pourra alors accéder aux contenus de cette personnes en trouvant aussi les liens vers la structure qui l’emploie. De plus, si un internaute clique sur un résultat possédant une photo d’auteur, qu’il lit l’article puis qu’il revient ensuite sur le moteur de recherche à l’aide du bouton retour du navigateur, Google peut alors proposer cette d’autres liens correspondant à des articles rédigés par l’auteur lui même.

Cette fonction est assez aléatoire et ne devrait pas tarder à être implanté en Europe. Elle implique que l’internaute soit resté un temps sur la page avant de revenir (autour de 2 minutes). Dans l’idéal, les articles mettront en valeur les auteurs et les structures avec des liens sur les comptes ou les pages G+.

(…) il faut rajouter que Google a lancé en février dernier, le projet Author Rank.  Un projet qui a pour objectif de lier les contenus aux profils de leurs auteurs sur Google+.

Smail Idiri
http://blog.mktlines.com/la-montee-en-force-de-google-2079/

Mettre en valeur la structure

Comme pour les pages d’entreprise Facebook ou LinkedIn, les pages corporatives Google+ sont bien référencées. Elles peuvent aussi vous permettre d’occuper une pleine largeur de page de recherche de Google. https://support.google.com/plus/contact/page_verification?hl=en&rd=2

Indexer les pages plus rapidement

Un autre intérêt d’utiliser G+ pour une page comme pour des comptes, est que si vous partagez un nouveau contenu sur Google+, il y a des chances pour que Google indexe la page très rapidement. Partagez donc votre nouveau contenu sur Google+ pour une indexation plus rapide.

Le flux d’actualités

Sur https://plus.google.com/u/0/explore, vous pouvez accéder à un flux d’actualités. Il existe de nombreuses données autour de ces actualités.

Afficher l’écho d’un post

Vous pouvez accéder aux données relatives à un post en particulier, savoir qui l’a partagé sur un temps donné entre la création du contenu et le moment de la consultation de l’écho.

Les posts intéractifs (Call To Action)

Récemment, G+ a ajouté une incitation (autorisation) à partager des liens ou des applications avec les autres utilisateurs et leurs contacts, à effectuer une action et améliorer ainsi les taux de conversion et donc votre visibilité.

Un post interactif sur le flux Google+ s’apparente à un post partagé standard, à la différence qu’il ajoute un bouton d’incitation à l’action et la gestion des liens profonds.

Google+ Platform
https://developers.google.com/+/web/share/interactive

Pour mettre en place ce système, cela nécessite d’ajouter un code sur les pages de vos sites et d’obtenir un identifiant Google Développeur. Vous pouvez trouver une bonne explication sur le blog d’Odomia http://blog.odomia.com/doper-lefficacite-de-vos-publications-google-plus-grace-aux-posts-interactifs-call-to-action/.

Pour ceux qui travaillent avec un site basé sur WordPress, vous trouverez un plugin pour faciliter la mise en place du bouton : http://wordpress.org/extend/plugins/google-interactive-posts-creator/.

Les statistiques

Contrairement à d’autres plateformes de réseaux ou médias sociaux, il est encore assez difficile de retirer des statistiques de G+. Il n’y a pas, comme sur Facebook, un outil directement accessible. Nous pouvons néanmoins obtenir quelques données exploitables.

Sur Google Analytics

Il est possible d’installer sur votre compte GA, un template préformaté pour surveiller les données provenant des réseaux sociaux : https://www.google.com/analytics/web/template?uid=erNMqvwYQIWKDiA7dkHbJQ

D’autres statistiques pour G+ spécifiquement

Des outils en ligne comme http://www.circlecount.com/ vous permettront de recueillir des informations plus directement liées à G+.

Les applications mobiles

Google, via Androïd, s’implante aussi sur le mobile. Les applications Google+, plus stables que celles de Facebook et plus simples à utiliser, permettent rapidement de rester en contact avec ses réseaux. Sur iPhone, l’application donne accès à ses cercles personnels. Il n’est pas encore possible d’y intervenir au nom de l’entreprise. Espérons que Google propose, comme Facebook, la possibilité de le faire rapidement, soit via une application dédiée, soit dans les options de l’application actuelle. La possibilité de mettre à jour une page G+ directement avec un mobile amènera plus d’interactions et de participatifs entre la structure et ceux qui la suivent. L’intérêt, lors d’évènement public par exemple, me semble important.

Voir aussi

Sur la notion d’Authorship :

Codes qui doivent apparaître sur la page (exemples) :

  • <link rel=”author” href=”https://plus.google.com/107197632811321496762/” />
  • <a href=”https://plus.google.com/107197632811321496762/?rel=author”>Auteur</a> ou <a href=”https://plus.google.com/107197632811321496762/” rel= »author »>Auteur</a>
  • <a href=”https://monsite.com/about-me/” rel= »author »>Ma bio</a> et <a href=”https://plus.google.com/107197632811321496762/” rel= »me »>Mon progil G+</a>

Quelques liens pour en savoir plus

Sur le bouton des posts intéractifs

Vous pourriez aussi aimer...

7 Réponses

  1. Jean-Marie dit :

    Merci pour la mention.

    Par ailleurs, en ce qui concerne les stats, je souligne juste que le fait d’utiliser les CTA Google Plus donne un accès aux données collectées par l’application.

    Bravo pour cet article très complet sur G+.

    • Merci. N’ayant pas encore eu l’occasion d’utiliser les CTA, je n’ai pas vu les données statistiques mais voilà une bonne nouvelle car, pour le moment, ce qui pêche un peu ce sont les statistiques. J’espère qu’à long terme, le pont entre G+ et GA sera des plus performant pour ne plus voir d’intérêt à rester sur Facebook (qui a fait des progrès côté statistiques même si…).

    • Et votre article est très bon 😉

  2. @toniodelaconcha dit :

    Bravo et merci pour cet article complet et clair 🙂

    @toniodelaconcha

  3. Seovavavoom dit :

    Merci pour la mention!
    Je vais publier une infographie d’ici dimanche sur comment resoudre certains problemes lors de l’implementation de Google Authorship. Si cela interesse quelqu’un de la recevoir par email, un petit follow/RT sur @seovavavoom sera le bienvenu 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *