Un film tourné chez Voyelle – « L’Ampleur de la tâche »

Voyelle soutient une jeune équipe pour la réalisation d’un film sur le « Harcèlement Sexuel » au travail

Dans un monde ultra communicant où il n’y a pas seulement la lessive qui lave plus blanc que blanc, où le salarié doit être heureux au travail, où tout le monde est développement durable, où les mots ensemble, respect, mixité sont sur toutes les lèvres, il est important de se rappeler qu’il reste beaucoup de chemin.

Le Femme n’a toujours pas sa place dans la société. On parle, voir on s’offusque, facilement des différences de salaire, des soucis de représentativité, de formation, de carrière ou de poids dans les instances décisionnels. On parle facilement de harcèlement moral. Mais quid du harcèlement sexuel ?

En France, 1 femme sur 5 déclare avoir été victime de harcèlement sexuel au travail. Le harcèlement est le plus souvent commis par un collègue (41%). Viennent ensuite l’employeur (22%), le supérieur hiérarchique (18%) et le client.

Si on veut que le monde change on doit informer, on doit prévenir, on doit agir. C’est en ce sens que Voyelle a ouvert ses locaux à une jeune équipe qui a tourné un film sur le harcèlement sexuel au travail.

Bravo à eux, merci à vous de faire circuler pour soutenir cette jeune équipe dans leur projet.

Court-métrage  » L’ampleur de la tâche  » – réalisé par Sabrina Sallouh.

Réalisé dans le cadre d’un concours organisé par

Une petite présentation des auteurs :

Eva Romero : Née à Barcelone d’une mère maldivienne et d’un père espagnol, j’ai grandi en Inde et en Thaïlande. J’ai étudié la réalisation et l’écriture de scénari à la Casa Del Cine, à Barcelone. Depuis 4 ans, j’ai eu l’occasion de travailler sur de nombreux projets dans l’audiovisuel et j’ai réalisé plusieurs courts métrages. Je suis passionnée par le cinéma et la réalisation et très intéressée par le pouvoir qu’ont les images de transmettre des idées et des opinions.

Sabrina Sallouh : Ingénieure Télécoms de formation et après 4 années d’expérience en gestion de projets informatiques et business développement, j’ai commencé une aventure d’entreprenariat social pour apporter des solutions aux problématiques de notre société. Je me suis intéressée à l’égalité femmes-hommes et plus particulièrement au développement personnel et la confiance en soi des filles entre 15 et 25 ans (lycée, études sup & début de vie active). Je travaille sur l’écriture de la série documentaire Go Girls qui partage des récits de vie de jeunes femmes françaises inspirantes afin d’encourager leurs pairs à se dépasser et combattre l’autocensure. En parallèle, je réalise des courts-métrages qui mettent en lumière les problèmes freinant l’épanouissement des jeunes femmes.