WAQ 2019 : L'équipe Voyelle est partie en explorateur pour vous rapporter le meilleur !

Marine et Claire font partie d’un groupe de 10 français représentant la France lors de la semaine du WAQ, le plus grand événement numérique francophone en Amérique du Nord (https://webaquebec.org). C’est la 5e année que Voyelle est représentée pour participer à des conférences mais également découvrir des entreprises inspirantes ! L’objectif aller voir ailleurs pour rapporter le meilleur à nos clients.

Voici quelques expériences de leur voyage qu’elles souhaitent partager car ça peut vous servir à vous aussi pour positionner l’humain au coeur de vos projets :)! :

Lors de la première journée, nous avons participé à des ateliers animés par David fondateur de Coriandr.ca :

 

  • Un premier atelier visant à s’exercer à se présenter en public : présentation par binôme puis par groupe de 8 personnes, nous nous sommes présenté trois fois. Au fur et à mesure, nous sommes de plus à l’aise avec l’exercice, nous synthétisons, nous améliorons notre message, et surtout nous écoutons plein de belles histoires inspirantes ! Par exemple celle de Maxime qui a exporté le concept de point-relais en Afrique et créé yellowrelay.com. Celle de Abdoulaye et Moussa qui ont voulu apporter l’électricité dans les villages maliens en inventant un kit solaire nomade. Ou celle de Matina, toute jeune étudiante qui a fondé l’école Sayna pour former les jeunes malgaches à l’informatique et les sortir de la précarité.
  • Un deuxième atelier où David nous a transmis les règles d’un bon « pitch » et l’art de savoir adapter son discours selon le contexte et selon son interlocuteur.

Les questions à se poser quand on construit un pitch :

  • quelles sont vos ambitions ? (affirmer un objectif réaliste et crédible)
  • quelles sont vos solutions ? (ne pas parler que du problème, mais surtout de la solution, éviter les discours anxiogènes)
  • quelles sont vos preuves ? (chiffres, statistiques, études, retours clients…)

Et les 3 règles à retenir :

  • Rassurer l’interlocuteur, en présentant directement qui nous sommes et de quoi nous parlons
  • Parler en images
  • Savoir que l’interlocuteur retiendra maximum 3 éléments

 

  • Un troisième atelier animé par le frère de David, fondateur de systemed.io, qui accompagne les entreprises pour améliorer le processus de décision.

A travers un cas concret (nous sommes survivants d’un accident d’avion dans le Grand Nord canadien, quels objets récupérer en priorité) nous avons mis en pratique la méthode SOODE : Situation / Objectifs / Options / Décision / Evaluation.

Bon verdict : nous sommes mortes toutes les deux 😊

  • Et dernier atelier sur l’intelligence collective, là encore autour d’un cas pratique : nous faisons partie de l’équipe dirigeante d’un réseau social et faisons face à un débat interne : faut-il accepter de signer un gros contrat avec une banque et bafouer les droits de nos utilisateurs ? Nos 3 groupes ont apporté 3 réponses différentes, plus ou moins éthiques…

En bref, c’était une journée super enthousiasmante, qui a permis de briser la glace avec tous les autres participants et instaurer une atmosphère conviviale entre nous.

Les Canadiens ont vraiment une énergie très communicative. Je suis toujours admirative de l’aisance des anglo-saxons dans la communication orale, nous avons beaucoup à apprendre d’eux et nous avons déjà gagné quelques clés aujourd’hui.