Voyelle - WAQ-2019

WAQ 2019 : Voyelle revient avec des idées plein la tête !

Aujourd’hui commence le Web à Québec, le plus grand événement numérique francophone en Amérique du Nord.

3 jours de conférence réparties par thème : Communication et Marketing / Développement / Design / Innovation / Découverte. Après la Keynote d’ouverture dédiée au design, Marine et moi nous sommes naturellement réparti les conférences selon nos affinités.

Voici celles auxquelles nous avons insisté :

 

Beyond Google : How to attract relevant traffic through diverse channels – Ross Simonds

Ross Simonds a d’abord dépeint un tableau plutôt pessimiste du webmarketing à l’heure actuelle :

Ross SimondsUne « course au contenu » a fait rage ces dernières années pour gagner le plus de visibilité sur Internet. Cela a mené à une accumulation de contenu de plus ou moins bonne qualité et à une saturation de l’attention des internautes. Dans le même temps, Google est de moins en moins un moteur de recherche et devient de plus en plus une destination, en affichant directement toutes les réponses à nos questions. Il est de plus en plus difficile de générer du trafic vers nos sites.

Dans ce contexte comment réussir à diffuser son contenu et à attirer l’attention de son audience ?

  • Première piste : tirer parti de Facebook Insights pour analyser les centres d’intérêt de son audience et mieux adapter son contenu
  • Deuxième piste : explorer tous les réseaux sociaux émergents pour toucher le cœur de sa communauté : groupes Facebook, communautés Reddit, Stackoverflow, Quora, Slack, Medium.com… L’idée n’est pas de s’affranchir de Google qui reste le canal de trafic incontournable, mais d’explorer d’autres pistes alternatives !

Bien sûr, hormis Facebook, la plupart de ces réseaux sont encore minoritairement utilisés en France. Mais il y a probablement des pistes à explorer chez nous du côté des bons vieux forums : chez Jeuxvideos.com ou Doctissimo par exemple.

 

Déclarons la guerre au contenu médiocre qui pollue nos vies numériques – David Desjardins

David DesjardinsDécidément, la fin du « contenu roi » semble être un consensus de l’édition 2019 du WAQ. David Desjardins a d’abord brillamment démontré à quel point Internet est aujourd’hui devenu une « poubelle » – principalement à cause de ce qu’il appelle la « dictature du SEO ». Il faut toujours plus de contenu pour assurer le trafic et les revenus des sites web, le volume primant sur la qualité. Cette accumulation a des répercussions importantes sur les Hommes (phénomène de désengagement, effets sur la santé mentale) mais aussi des impacts environnementaux.

Face à ce phénomène d’infobésité quelles sont les solutions ? David a évoqué plusieurs pistes :

  • le repli stratégique : bien définir son audience et ses besoin pour redéfinir la stratégie éditoriale
  • varier les formats : exploiter un même contenu sous différents formats pour en tirer le fil au maximum (livetweet, article de blog, podcast, vidéo…), déployer son contenu sous des formats plus ou moins longs

 

Réinventer Internet avec le Web 3.0 – Tony Aubé

Tony AubéTony Aubé est Product Designer chez Google et anime régulièrement des conférences.

Dans celle-ci il a fait le point sur l’évolution d’Internet jusqu’à aujourd’hui, et les limites éthiques, sociaux, politiques que le réseau rencontre aujourd’hui. Internet 3.0 correspond à une décentralisation du web visant à résoudre tous ces problèmes. C’était une conférence très porteuse d’espoir à un moment où on a de plus en plus l’impression qu’Internet part à la dérive !

Le contenu était trop dense pour que j’aies le temps de résumer ici, mais c’était hyper intéressant. Je pense que j’essaierai d’en faire un article de blog. Je devrais pouvoir récupérer la vidéo.

En attendant la vidéo de sa conférence de l’an dernier, consacrée à la Blockchain : https://www.youtube.com/watch?v=wz_Lbwye7jI

 

The PICA Protocol : Your prescription for healthy, actionable data storytelling – Léa Pica

Léa PicaUne conférence d’introduction au data storytelling amenant les principes de base de la data vizualisation :

  • P pour Purpose : toujours formuler la question à laquelle on souhaite répondre, en extraire les mots-clés et en déduire le type de graphique le plus approprié
  • I pour Insight : la visualisation de données doit permettre à l’interlocuteur de comprendre rapidement et intuitivement l’histoire qu’on raconte.
  • C pour contexte : fournir à son audience le maximum d’éléments de contexte et anticiper ses questions :
  • A pour Aesthetics : soigner la présentation en clarifiant au maximum le message (épurer les graphiques, choisir la couleur pour mettre en évidence les éléments principaux)

Léa Pica avait déjà exposé sa méthode sur le site de Moz : https://moz.com/blog/impactful-data-storytelling