Les projets
qui nous ont fait grandir

Il y a deux facteurs principaux qui font grandir une entreprise : les Hommes et les projets. Pour innover et progresser, il faut une équipe, des nouvelles recrues et bien entendu des rencontres, mais pour se mettre en musique il faut des projets.
Pour grandir, il faut oser sortir des sentiers battus, oser sortir de la standardisation ou du produit packagé, il faut oser aller vers l’inconnu, aller vers ce que l’on ne sait pas faire, mais qui nous fait quand même envie. Même si en terme de marge il est plus intéressant de faire des projets similaires, même si au niveau commercial il est plus facile de vendre quand nous avons des références « cousines », même si c’est plus confortable de faire quelque chose que nous avons déjà fait.

Oui, nous ne gagnons pas d’argent sur ce type de projet, nous pouvons facilement doubler le temps passé par rapport au temps vendu. Mais c’est de la R&D, nous progressons, cela soude l’équipe, nous gagnons en estime et en confiance. Des carburants bien plus puissants que l’euro. C’est stimulant, c’est vivant, c’est enthousiasmant, c’est le choix de Voyelle. Dans ce cadre, nous avons fait un jeu vidéo en ligne, des simulateurs textiles ou de décoration intérieure, des outils métiers, des sites e-commerce, des sites portails, des chantiers de consulting, des CDROMS, des bornes interactives.

Voici une sélection de ces projets :

Le portail de l’innovation

En 2010, suite à une rencontre lors d’une formation à l’analyse statistique que j’animais, nous avons été invités à répondre à un appel d’offres pour refaire le site du Portail de l’innovation. Pour nous, c’était ultra ambitieux. Nous nous confrontions avec des grosses boîtes alors que nous étions encore tout petits. C’était un risque financier, car le chantier représentait la moitié de notre chiffre d’affaires annuel. C’était un défi technologique de par le nombre de visiteurs, le nombre d’acteurs, et la quantité d’informations à récupérer de l’ancien site (plusieurs dizaines de milliers d’articles). C’était un défi RH, car nous n’avions pas les ressources nécessaires pour exécuter la mission dans les temps. La première étape c’était de convaincre le client de nous accorder sa confiance, nous, le petit poucet. Nous lui sommes reconnaissants, car souvent les institutionnels ne prennent pas beaucoup de risques. Là, Bretagne Innovation a pris ce risque et cela nous a permis de grandir sur de multiples dimensions. C’était une opportunité formidable pour faire grandir l’Entreprise. Pour nous c’était un terrain de jeu immense avec la possibilité de mettre en pratique des savoirs théoriques ou techniques à une plus grande échelle. Nous avons pu faire de l’ergonomie. Nous avons dû trouver la solution la plus adaptée et s’y former alors qu’elle était très complexe et donc jamais utilisée par des petites agences. C’était un défi, car peu de solutions permettaient de répondre à leurs besoins. Il fallait également trouver un moteur de recherche suffisamment puissant pour répondre à nos préconisations et aux contraintes techniques. Il fallait assurer la pérennité dans le temps et la sécurité. Nous avons dû construire une équipe autour de ce projet et enfin, cela nous a permis de créer des emplois. La visibilité que nous apportait le projet nous a permis de passer de 4 à 6 personnes. Les choix graphiques, ergonomiques et technologiques se sont avérés gagnants, car 6 ans plus tard ça tient toujours la route. Cette expérience a renforcé notre cohésion, les technologies apprises nous ont permis de répondre à d’autres gros projets, la confiance acquise nous a permis de placer notre barre prise de risques encore plus haut, la référence et la satisfaction du client nous ont permis de rassurer et de gagner d’autres clients. Ce projet nous a également apporté de la fierté et du bonheur. La joie d’avoir franchi la barre. Merci Bretagne Innovation.

Le projet Etoile

Le projet Etoile a lui aussi été un projet charnière pour notre activité au global, et particulièrement pour la mienne en tant qu’ergonome. Oui il a un nom sympa, mais détrompez-vous, ce n’est pas cela l’essentiel. C’est le portail de la région Centre pour tout ce qui touche la formation, l’orientation et l’emploi. Un portail vu par des centaines de milliers de personnes, contenant des dizaines de milliers d’articles et interconnectés avec de nombreux outils/ contraintes métiers. Avec l’âge et l’empilement des évolutions, il devenait complexe à utiliser. Notre mission était donc de penser une nouvelle ergonomie. Il a été un tournant à plus d’un titre :

  • Etoile, pour Voyelle, c’est un projet de conseil digital d’une ampleur inédite.
  • C’est un projet qui impliquait une compétence que nous n’avions pas : l’enquête et donc l’opportunité de vivre un grand projet en co-création à deux entreprises.
  • C’est aussi pour nous une coopération très forte (des heures, des heures et encore des heures de travail) avec Hélène et Alban de Dories, à co-construire notre méthode de travail et notre analyse, pour que les résultats soient les plus pertinents possible.
  • C’est aussi un projet de R&D, un terrain d’expérimentation où nous avons pu mettre en pratique un grand nombre d’ateliers au service des objectifs du client (tests utilisateurs, tables-rondes, interviews, etc.). Un terrain de jeu de rêves pour un ergonome.
  • C’est aussi une première référence d’envergure, toujours la plus difficile à avoir, autour de l’ergonomie, qui vient légitimer notre expertise.
  • C’est aussi la nécessité d’expliquer et convaincre dans des réunions une vingtaine de représentants d’acteurs différents.
  • C’est enfin ma première nuit à l’hôtel avec Arnaud (à l’époque nous avions encore chacun notre chambre…).

Au-delà de ce qu’il a permis directement, le projet Etoile a aussi eu des impacts beaucoup plus durables sur notre manière de travailler. Sur l’ouverture qu’il nous a donnée en mettant les outils au service des enjeux. Sur l’expérience qu’il nous a apportée et qui nous a permis de traiter des problématiques ergonomiques d’envergure, comme l’Agence peut le faire aujourd’hui pour BCEL, Griotte ou d’autres.

Camping au Bocage du Lac

Le fait d’accompagner Eliane et son camping est un moteur important pour nous, car c’est une cliente exigeante, mais aussi une personne que nous voulons aider à atteindre ses objectifs, comprendre sa vision, soutenir ses investissements. Cela nous permet de penser beaucoup plus global, et pas forcément technique. C’est l’exemple type d’activité où une « petite » entreprise est très dépendante du numérique alors que le niveau de connaissance est très faible. Eliane nous accorde donc toute sa confiance et c’est une responsabilité très lourde, car selon nos choix et nos conseils dépendra une bonne partie de la commercialisation de son offre. C’est enthousiasmant, car ce partenariat existe depuis presque 10 ans et qu’à travers notre travail nous lui avons permis de développer son camping et de faire de lourds investissements.

Sur ce type de projet, nous n’avons pas le droit de nous planter, car ce n’est plus du virtuel. Cela DOIT marcher.

Ayez confiance, amusez-vous

Ces quelques exemples illustrent notre propos, mais cachent les centaines de projets et clients qui nous ont fait grandir, sans tous les citer nous pensons à : Aiguillon construction, la CCI Bretagne, Buroscope, Valorial, En Avant Guingamp, le FC Lorient, Flin, les UIMM, Griotte, le GREF, Camping Qualité, la Faculté des métiers, François Chatain, Quai des bulles, Truck édition, le pays touristique des portes de Bretagne, Analyse et Action, Sentiers Maritimes, Antalis Textile, FreeColor, le CNRS, Histoire de Chocolat, Abicyclette, Yves Rocher, Le Grand Large, le Comité régional du Tourisme, Precom, la Cité des Télécoms, Vents de mer. Sincèrement désolé pour ceux que nous n’avons pas cités, sachez que dans cette aventure nous ne regrettons aucune rencontre et que grâce à vous, nous avons beaucoup grandi. Nous espérons que cela a été réciproque.

Article extrait de notre Livre Voyelle de A à Y… rédigé par Florian, Arnaud et Halit.

Découvrez nos autres références.

La créativité est l'intelligence qui s'amuse